Présenter une équipe aux Olympiades de Physique

ce n’est pas sorcier !
jeudi 9 février 2006
par  Robert
popularité : 21%

Que faut il pour oser présenter un groupe d’élèves aux Olympiades de Physique ? Réponses dans l’ordre, pas forcément le bon !

- Une équipe de copains (copines) c’est mieux. Ce sera long et pas toujours facile. Il faut que le groupe reste bien soudé.
- Une équipe avec une vraie motivation, un sujet qu’ils auront choisi. Ils devront y penser plus souvent qu’ils ne l’imaginent au départ.
- Une équipe diverse, pas que des spécialistes du devoir en classe. Il faudra aussi bricoler, imaginer des solutions à des questions non posées. Le sens pratique et physique importe autant que les connaissances théoriques.

Si l’on n’a pas l’équipe idéale, tant pis, on peut y aller quand même. Cela s’arrangera en cours de route.

Le prof (ou les profs) devra aussi avoir beaucoup de qualités.

- Beaucoup de temps disponible, surtout en novembre et janvier. Tout n’ira pas bien du premier coup, c’est sûr et il y aura un coup de collier à fournir à certains moments.
- Pas l’envie de faire fortune (ou pas avec ce moyen). Les HSE se font rares. Le rectorat (dossier unique - atelier scientifique) ou la région (permis de réussir) peuvent aider mais il faut remplir à temps les dossiers correspondants en argumentant correctement.

Maintenant que le personnel est trouvé, il faut que l’intendance suive : matériel, un peu d’argent et un local.

- Le matériel on le trouve en grande partie au laboratoire. Il faut se mettre d’accord avec les collègues et les préparateurs. Cela se passe en général bien, un peu de diplomatie ne fait pas de mal. Il n’est pas interdit et c’est même conseillé de prendre contact avec un laboratoire ou avec l’industrie pour se faire prêter du matériel au moins le temps d’une série de mesures (parfois dans les locaux du laboratoire de recherche).
- L’argent on ne peut pas le prendre dans les crédits pédagogiques toujours insuffisants. Les organisateurs allouent 250 € (2005-2006) à chaque groupe. Il suffit de pouvoir justifier de son emploi. Si les besoins sont plus importants, biens définis et justifiés une rallonge pouvant atteindre 600 € est possible. On peut se faire sponsoriser mais il faut le chic ou du temps pour les démarches. Les organisateurs fournissent du matériel (affiche, dépliant) ce qui peut aider.
- Un local en accès libre et réservé à l’équipe (ou aux équipes) est idéal. Rien n’est plus démoralisant que de monter et démonter la manip trop souvent. Ce local n’a pas à être très grand, il n’y aura jamais beaucoup d’élèves.

Il ne reste plus qu’à trouver quelques valises à roulettes pour transporter tout le matériel sur le lieu du concours régional puis à Paris. C’est très nettement le plus facile mais il est bon d’y penser.

Après tous ces efforts il y a la récompense.

- Un groupe d’élèves émerveillés par l’attention que lui porte un chercheur d’un grand laboratoire, avec qui ils peuvent discuter d’égal à égal.
- Si tout va bien, le voyage à Paris où ils découvrent les expériences de leurs camarades et celles du palais de la découverte sera toujours un grand moment.
- La reconnaissance des copains qui voudront voir cette expérience sera un petit moment de fierté bien gagné.
- Il y aura même un peu d’argent mais c’est le moins important et il n’y a absolument pas besoin de cette carotte pour faire travailler les élèves.

- Et pour le prof le sentiment du devoir accompli, c’est peu et beaucoup à la fois.

Allez, il est temps de s’inscrire aux prochaines olympiades !


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

ONC 2013

dimanche 5 mai 2013

Les 2 candidates de l’académie de Grenoble ont participé au concours national des Olympiades de chimie à Paris les 10,11 et 12 avril 2013 : Auriane Carcone du lycée Champollion Grenoble est classée 23ème et Marjolaine Broll-Ohl du lycée agricole Olivier de Serre à Aubenas 16ème sur 42 candidats.

Félicitations à elles !

ONC 2011

vendredi 8 avril 2011

Le concours national des Olympiades de Chimie a eu lieu la semaine dernière à Paris.

Deux élèves de l’académie de Grenoble étaient présents. Natan Torecillas de terminale STL du lycée Argouges est arrivé 7ème sur 44.

Alexis Cuenot de terminale S du lycée Champollion est arrivé 26eme.