Au revoir Gilles

lundi 29 août 2005
par  maryline
popularité : 17%

Hommage à Gilles Gallin-Martel, président académique de l’udppc Grenoble, prononcé par Gilles Baudrant, vice-président académique le 4 mai 2005, jour des obsèques de Gilles.

Comme Vice-Président de l’UDPPC je vais en quelques mots essayer de rendre hommage à notre président qui vient de retrouver son état d’équilibre chimique.

Notre président était un homme de cœur, un homme de convivialité et un homme de sciences.

Tout le monde connaît l’enseignant hors pair qui faisait aimer les sciences à ses élèves.

Il vouait une grande passion aux activités péri-scolaires, en particulier aux Olympiades de physique. Nous étions déjà ensemble lors de la création des Olympiades en 1994, Gilles était encore le grand organisateur du concours Régional à Genève, avec son groupe il a participé au concours National à Paris en début d’année. Une équipe au moins de son Lycée était toujours présente à chaque session depuis la création des Olympiades.

Simultanément il préparait, depuis deux ans, avec son comité de pilotage, le congrès National d’octobre 2004. Vingt deux réunions que tu as dirigé en sachant toujours déléguer des responsabilités à chacun, jamais un mot de trop mais toujours un repas convivial en fin de réunion, souvent vers 23 H. Ce congrès fut pour tous un grand moment de bonheur.

Jamais nous ne t’avons vu te plaindre alors que cette maladie sournoise était déjà en toi.
Gilles tu étais un amoureux de la science mais elle vient de te montrer son ingratitude en ne réussissant pas à guérir ce mal implacable.

Gilles tu nous manques déjà. Toute la communauté éducative, tous tes amis sont rassemblés une dernière fois pour te témoigner leur admiration et leur reconnaissance.
Mr Le Recteur qui était présent à notre congrès était très touché par ta disparition. Les Inspecteurs qu tu connaissais bien sont ici présents aussi bien comme amis que comme représentants de Monsieur Le Recteur.

Geneviève, Clémence, Julien, nous sommes de tout cœur avec vous et nous seront toujours là pour vous aider.

L’instant est maintenant venu de te dire au revoir de la part de tous et ton complice de longue date le « gilou de ses dames », expression que tu as encore murmurée en souriant sur ton lit d’hôpital.

Au revoir Gilles nous ne t’oublierons jamais.


Commentaires

samedi 7 juin 2008 à 10h25

S’il vous plaît, j’ai connu un Gilles Gallin Martel quand j’étais enfant et interne au Lycée Cassini, à Clermont, dans l’Oise, au début des années 60.

S’agit-il de lui ?

Rien ne me ferait plus plaisir, pour diverses raisons, que de vous lire sur cette question.

A l’époque, s’il s’agit bien de lui, il était sérieux, profond, humain et déjà brillant. Son caractère le rendait influent et aimé de chacun. Nous avions 12 ans.

Encore une fois je serais très heureux de vous lire.

Je suis avocat à Paris et souvent ma pensée va vers lui et notre jeunesse.

jerome.malzard@wanadoo.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois